#Video #Periscope du rassemblement devant le bureau de Poste Paris-Gare-de-Lyon, jeudi 16 novembre 2017


Vidéo périscope (560×315) des différentes prises de paroles lors du rassemblement contre la fermeture des guichets financiers du bureau de poste Paris Gare de Lyon à partir du 20 novembre 2017

Signer la pétition

Voir les photographies du rassemblement

© georges gonon-guillermas

Ce soir sur @LCP à 20h30 : @GroupeLaPoste : « #LaPoste, le grand défi » – Documentaire de 1h30 sur le @GroupeLaPoste


Ce soir documentaire sur LCP de 20h30 à 22h00 intitulé « La Poste, le grand défi »

Le Groupe La Poste navigue à vue entre économie libérale et missions de service public (C’est nous qui ajoutons, dont LE GROUPE LA POSTE fait TOUT pour se débarrasser) au risque de tomber dans la schizophrénie.
Alors, La Poste est-elle condamnée ? (Nos bureaux de Poste, notre poste en tant que VRAI SERVICE PUBLIC POUR TOUTES ET TOUS, PARTOUT !)
La voici pour le moins, obligée de se réinventer (Quelle propagande néolibérale sous ce terme « réinventer ? Déjà lors des manifestations de juin, nous, usagers, postiers et élus avions été qualifiés par le journal 20minutes comme étant « des usagers et des postiers s’opposant à la modernisation de la Poste »

Des usagers et postiers s’opposent à la modernisation des bureaux de poste (Illustration). — ALLILI MOURAD // SIPA

 

 

#Suicides au @GroupeLaPoste : des #experts tirent la sonnette d’alarme


Article écrit par Hayat Gazzane publié le Figaro le 14/10/2016

VIDÉO – «Dégradation rapide des conditions de travail», «mépris du dialogue social», «détresse individuelle»…plusieurs cabinets d’expertise font un constat accablant du climat social au sein de l’entreprise. Et appellent la direction à agir rapidement.

Dans le contexte de la vague de suicides qui touche la Poste, un collectif de cabinets d’expertise agréés auprès des Comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a décidé de rendre public ce vendredi ses conclusions sur le climat social qui règne dans le groupe postal. Et le constat est accablant. Dans cette lettre adressée, entre autres, au PDG du groupe Philippe Wahl ainsi qu’aux ministères de l’Economie et du Travail, ils évoquent une «situation préoccupante du fait de la rapide dégradation de l’état de santé des agents».

Ce courrier, publié en intégralité par RTL, mentionne «des cas de suicides au travail», de fréquentes «situations individuelles de détresse ou de conflits ouverts entre agents» ainsi qu’un climat social dégradé qui «n’a cessé de s’aggraver» depuis 2012. Les experts mettent en cause des réorganisations «permanentes» et «effrénées» qui touchent tous les métiers de la Poste (Courrier, colis, banque…), qui aboutissent à des réductions d’effectifs et des «cadences accélérées» pour les agents.

Dans ce contexte, les experts s’alarment du «mépris affiché par les directions vis-à-vis des institutions représentatives du personnel». La direction de la Poste est accusée d’entraver le dialogue social en faisant de la «rétention d’informations», en refusant de répondre aux questions du CHSTC et en menant des combats judiciaires contre les cabinets d’expertise. Ils appellent donc la Poste et le gouvernement à réagir rapidement. «Le professionnalisme ne se décrète pas d’en haut. Il se construit avec ceux qui réalisent le travail, par l’échange de pratiques, la discussion et l’arbitrage collectifs, l’élaboration et l’incorporation de règles de métier à l’échelle des établissements, des équipes, des personnels et des institutions qui les représentent, comme les CHSCT», rappellent-ils.

Contactée par le Figaro, La Poste assure pour sa part qu’elle «conduit sa transformation par un dialogue social permanent». L’entreprise rappelle que plus de 1000 accords sociaux locaux ont été signés en 2015. «Cette semaine encore, un accord majoritaire a été signé sur les seniors et l’insertion des jeunes et La Poste a annoncé le lancement en octobre d’une négociation sur les métiers et les conditions de travail des facteurs et de leurs encadrants. Ces négociations s’inscrivent dans la continuité de l’accord majoritaire ‘un avenir pour chaque postier’ signé en 2015 et des différents accords sociaux signés sur l’évolution des différents métiers de La Poste», explique une porte-parole.

Le groupe affirme toutefois considérer la lettre publiée ce vendredi par les experts «avec beaucoup de sérieux» et entend leur proposer une rencontre «dès la semaine prochaine». «La politique de La Poste est de contribuer à la bonne réalisation de ces expertises lorsqu’elles sont votées par le CHSCT, d’en analyser les conclusions et d’en tirer toutes les conséquences», assure la porte-parole.